Tout ce qu’on ne t’a jamais dit sur l’accouchement…

Tout ce qu'on ne t'a pas dit sur l'accouchement-La parenthèse d'Anaïs

On a toutes des copines ou des femmes de notre famille qui sont passées par là et qui nous ont (plus ou moins) éclairé sur le sujet.

Certaines te racontent ce jour là avec des étoiles dans les yeux : »C’était le plus beau jour de ma vie!! »

D’autres sont bavardes et ne t’épargnent aucun détail : »J’ai commencé à avoir mal à 5h52, on est arrivés à la maternité à 6h13, ils m’ont posé la péri à 8h43 etc ».

D’autres sont pudiques (ou amnésiques): « Je me souviens de rien à part du moment où il est sorti ».

C’est pas facile de se faire une idée précise de ce qui va arriver le jour où ce sera toi sur la table. Alors tu glanes des infos à droite, à gauche, tu regardes des émissions sur le sujet, tu lis beaucoup (trop), tu assistes à des cours de préparation à l’accouchement en te disant « c’est bon, j’ai toutes les clés en main! Je vais gérer! Je vais perdre les eaux, je vais arriver à la maternité, on va me mettre dans une salle de travail, le papa va me tenir la main, et le bébé va arriver ». Oui, ça c’est ce qui se passe si tu vis dans un film! Le problème c’est que tu ne vis pas dans un film, et que le scénario n’est pas écrit à l’avance. Du coup, tu dois improviser. Ton accouchement ne se passera pas comme dans tes rêves les plus fous. Ce sera mieux, ou pire mais dans tous les cas je dois te dire quelques trucs que tu dois savoir et qu’on ne t’a peut-être jamais dit sur le jour fatidique.

Le scénario: Déjà tu dois savoir que contrairement au scénario classique tout ne commence pas par la scène de la rupture de la poche des eaux. Eh oui, je sais que normalement, si ça se passe dans un film, tu es tranquille chez toi ou carrément dans la rue et là tu t’exclames tout étonnée « c’est bizarre, j’ai les jambes toutes mouillées ». Non, souvent, cette scène là a lieu à l’hôpital et tu n’es pas étonnée du tout puisqu’une sage-femme t’explique qu’elle va t’aider en rompant elle-même la poche.

Le second rôle: le papa: Si tu as la chance d’être accompagnée par le papa dans ce moment, il faut que tu prennes en compte qu’il joue un rôle important! Alors je sais que c’est toi qui souffres et que donc tu es l’actrice principale mais tu dois quand même partager la scène avec lui. Et tu dois donc composer avec lui.

Il peut parfois avoir un rôle comique quand il se trompe et enfile la sur-chaussure en plastique sur la tête (perso ça m’a fait mourir de rire mais visiblement c’est un sketch très récurrent chez bon nombre de futurs papas).

Il peut aussi essayer de te piquer la vedette en tombant dans les pommes. Le salaud! C’est toi qui a mal et il accapare l’attention!!

Il peut avoir un rôle dramatique et s’inquiéter de tout:

-« C’est normal qu’elle soit toute blanche? »

-« Pourquoi le monito a fait ce bruit? »

-« Appuie!! Appuie je te dis!! Je m’en fous j’appuie moi et je leur dis que t’as mal!! »

Et enfin, il peut jouer le rôle de gros relou. Et dans ce cas là, il faut être encore plus indulgente parce qu’il va se mettre à poser plein de questions plus débiles mignonnes les unes que les autres parce qu’il s’ennuie et qu’il ne sait pas comment aider. Du genre:

-« T’as mal? »

-« On prend les paris sur ton niveau de dilatation? Moi je dis 6, tu dis combien toi? Qu’est-ce que je gagne si j’ai bon? »

-« Tu m’en veux si je mange un cookie? » (oui parce que tu dois savoir que tu n’as pas le droit de manger),

-« Tu t’en sers pas du coussin d’allaitement là? Tu me le prêtes? »

Les rebondissements: Même si tu as décidé d’affronter ce moment dans la dignité (c’est-à-dire sans hurler à la mort ni pleurer), il faut que tu saches qu’il risque d’y avoir des rebondissements dans ton scénario… Tu peux par exemple te mettre à pleurer en attendant une autre femme dans la salle voisine hurler comme si on l’égorgeait pendant à peu près 45 minutes.

Au début, tu es mesurée et tu penses « DIGNITÉ » et tu fais genre « Houlala, elle a l’air d’avoir un peu mal la dame… ».

Puis arrive la phase où tu commences à t’inquiéter « Houlala, mais elle a VRAIMENT l’air d’avoir mal… »

Puis tu passes forcément par la phase « Mais elle va fermer sa gueule sérieux!!! Y en a qui pense DIGNITÉ ici MERDE!! »

Puis arrive la phase où tu lâches tout et où tu oublies tous tes objectifs et tu te mets à sangloter en te disant que c’est bientôt ton tour (oui, tu réfléchis comme un petit veau à l’abattoir… J’aurai pu dire « une grosse vache » mais je me suis abstenue).

Le côté esthétique: Il faut ensuite que tu sois consciente que, dans les films, les actrices sont des actrices justement! Donc, il y a toute une équipe de coiffeurs et maquilleurs derrière. Alors oui tu peux essayer de prévoir le coup mais bon, n’oublie pas que c’est du sport. Donc à la fin, tu as de grandes chances d’être écarlate, trempée (entre la sueur et le papa qui arrive à se sentir utile qu’en appuyant comme un fou sur la bombe d’eau minérale) et le chignon au niveau de l’oreille gauche.

La bonne réplique: Enfin, on sait toutes que c’est dur de sortir la bonne phrase au bon moment. Dans les films, ils y arrivent bien (en même temps, ils se foulent pas trop vu que les dialogues sont écrits à l’avance). Mais toi, tu ne vas pas forcément sortir la réplique qui tue au bon moment.

Par exemple, la première phrase que j’ai dite à ma fille n’a pas été « tu es l’amour de ma vie et je donnerai ma vie pour toi! » NON!!! Moi j’ai rien trouvé de mieux à dire que « mais elle est pas moche en fait!! » Voilà, les premiers mots que ma fille a entendu! Après pour la petite histoire et si un jour elle veut en parler à un psy, il faut savoir que c’est entièrement la faute de son père. Cet idiot n’avait rien trouvé de mieux pendant le travail que de me dire: « Putain mais du coup, elle va naître à 7 mois et demi. Tu sais ce que ça veut dire? » Moi, je lui avais répondu « qu’elle a des gros soucis en maths comme sa mère si elle sait pas faire la différence entre 7 et 9!! » Et le papa qui me dit avec un sourire de psychopathe: « Mais non!!! C’est juste qu’elle va ressembler à un petit oisillon!! Elle va être toute fripée et peut-être qu’elle sera recouverte d’un petit duvet comme les petits oiseaux! » Et il était tout content alors que moi j’ai passé les heures qui me restaient avant de rencontrer ma fille en chair et en os (et en poil) à me faire à l’idée qu’elle risquait « d’être toute fripée et toute poilue »! Du coup, quand elle est sortie et qu’il s’est avéré qu’elle ne ressemblait pas du tout à un oisillon j’ai pas pu m’empêcher de penser à voix haute. Merci le papa…

Alors non ton accouchement ne ressemblera sûrement pas à un film hollywoodien mais ce sera ton film à toi!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “Tout ce qu’on ne t’a jamais dit sur l’accouchement…

  1. Sympa l’article… Je suis contente d’avoir accouchée avant toi, tu n’es pas super rassurante… Mais comme tu dis, tous les accouchements sont différents… En tout cas, j’ai bien ri, surtout du rôle du papa. Moi, mon homme, ce n’est pas le coussin d’allaitement qu’il m’a piqué, c’est mon lit. Pendant que j’étais en salle de travail, lui il dormait, dans MON lit, dans le couloir…

  2. Entre la version audio et la version écrite, je pense être super sereine lorsque mon tour va arriver… :$
    Je crois que c’est une bonne idée d’avoir choisi le mariage en premier.. ça devrait être moins douloureux, enfin je crois!! 😉
    Des bisous

  3. Ton article est super drôle 😉 C’est vrai qu’on essaie d’avoir des infos à droite et à gauche, et là quelqu’un nous dit: C’était cool, d’autres: C’était horrible, mais en vrai, qu’est-ce que ça doit être stressant (mais tellement bien quand bébé est dans tes bras). Par contre, si le papa mange, il sort de la salle, non mais! En tout cas, j’espère que je perdrai les eaux à l’hôpital et non pas en public, genre dans le métro 😉

    1. Je pensais avoir répondu et je me rends compte aujourd’hui que ce n’est pas le cas! Honte à moi!! Merci beaucoup pour vos commentaire. Contente de vous avoir fait rire.

  4. ahahahah mais punaise moi je l’ai eu la nana d’a coté qui hurlait à la mort !!! (bon ça m’a fait marré moi… j’ai trop regardé baby boom je crois !). Pour ma part, mon fils est arrivé en siège (et j’ai accouché naturellement quand même), et comme c’était un siège décomplété (soit en U, les pieds devant le visage), il a gardé cette forme la pendant un long moment ! C’est son père qui a demandé si il se mettrait normalement à la longue !!! lol! Enorme !

Laisser un commentaire