Et si on cédait enfin à nos pulsions…

Et si on cédait enfin à nos pulsions- La parenthèse d'Anaïs

Après presque un mois d’absence je reviens ENFIN! Je n’avais plus trop de temps pour écrire et je t’avoue que j’avais du mal à trouver des idées d’articles. Mais ça c’était avant! Oui parce que avant-hier matin, j’ai partagé mon siège de métro avec une charmante personne qui m’a beaucoup énervée inspirée…

Peut-être as tu vu sur Facebook la vidéo de ce mec qui chante à tue-tête dans le métro, dans la rue, etc. les chansons qu’il entend dans ses écouteurs? Oui? Et ben, je pense que j’étais assise à côté de sa soeur dans le métro.

Alors sur le coup, je dois avouer que ça m’a un peu (BEAUCOUP) crispé. Quand il te reste une cinquantaine de pages de ton polar à lire et qu’une connasse jeune fille vient s’assoir à côté de toi pour te hurler une chanson (que tu reconnais même pas !! Et ça, ça t’énerve d’autant plus!) tout en claquant des doigts (geste que tu n’as jamais réussi à faire toi-même!! Et ça, tu l’auras compris, ça ne fait qu’empirer ton état d’énervement), et bien ça t’énerve un peu… C’est pourquoi, les deux premières minutes, j’ai essayé de rester concentrée sur mon livre tout en lui jetant quelques regards du style: mais tu vas la fermer ta gueule oui!!! (pour ma défense, toute la rame lui lançait ce même regard).

Mais au bout d’un moment une chose s’est produite. Mes lèvres ont commencé à s’étirer d’une manière totalement incontrôlable pour moi. Ouais, contre toute attente, je me suis mise à sourire puis carrément à rire! D’autres personnes aussi et tout ça sans que l’apprentie chanteuse s’en rende compte puisqu’elle avait les yeux fermés (pour mieux ressentir la vibe je suppose).

Et puis, je me suis mise à l’envier. Sérieusement, elle était géniale cette fille. Elle s’en foutait complètement d’emmerder toute une rame de métro tant que elle, elle kiffait! OK c’est un peu égoïste comme raisonnement et ce serait vraiment l’enfer si on faisait tous comme elle mais je me suis mise à réfléchir à toutes ces choses que j’aimerais faire et à toutes ces pulsions que je réprime pour respecter les conventions sociales. Et là je me suis mise à rêver d’un monde où enfin je céderais à mes pulsions…

Dans ce monde, il faudrait impérativement que je pense à mettre mes bottes de pluie à l’arrivée de chaque nuage suspect parce que je sauterais obligatoirement à pieds joints dans la première flaque d’eau sur mon chemin. Et bien sûr, je le ferais même (SURTOUT) si des gens risques d’être mouillés par mon geste.

Dans ce monde, je me lancerais ÉVIDEMMENT dans la chorégraphie de Beyonce dans la file d’attente de n’importe quel magasin qui diffuserait « All the single ladies ». Normal quoi…

J’arrêterais de me retenir et je sauterais enfin dans la piscine à boule qui est à l’entrée de la crèche de ma fille! Et je me mettrais en mode commando (allongée à plat ventre avec juste la tête qui dépasse) pour jeter des boules sur les gens qui me demanderont de sortir!

Je pourrais enfin réaliser un de mes rêves les plus stupides qui consiste à rouler sur tous les plots que les mecs de l’autoroute alignent en cas de travaux. Sérieux, y a que moi qui rêve de tous les défoncer un par un comme dans un jeu vidéo? Hein?

Dans ce monde merveilleux, je ne retiendrais plus ma main quand je verrais un cheveu ou un fil qui dépasse sur la veste de personnes que je ne connais pas. Oui, je pourrais enfin céder à mes pulsions de psychorigide en leur enlevant sans même leur expliquer pourquoi je fais ça! Juste parce que j’en ai envie OK!!

Quand un connard répondra à un mail dans lequel je lui demande un truc super important et que ledit connard me répond au bout de deux longs mois en me demandant lui même quelque chose et en me priant de répondre rapidement, les choses seraient bien différentes que dans ma vraie vie. Dans ma vraie vie, j’insulte mon téléphone mais je finis par répondre dans les 10 minutes en répondant à sa question et, pire que tout, en finissant par une formule de politesse. Et bien dans mon « monde craquage », je lui répondrais juste, « Monsieur, Je vous prie de bien aller vous faire foutre!! Avec tout mon respect, Anaïs ».

Et bien évidemment je giflerais le gamin qui repousse ma fille alors qu’elle lui court après pour lui faire un câlin! Petit con va!!

Bref, j’ai laissé mon imagination voguer dans ce monde parfait un certain temps et puis je me suis dit que si je mettais tout ça en application je risquais:

1. De réduire ma vie sociale à néant.

2. De perdre mon boulot.

3. D’être internée d’office.

Du coup, je suis descendue du métro, je me suis mis mon casque sur les oreilles et j’ai du mettre toutes mes forces pour me contrôler et ne pas me lancer dans une imitation lamentable de Bruno Mars…

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Et si on cédait enfin à nos pulsions…

  1. Ah ah ah ! trop drôle !!

    Moi j’aurais claqué l’ado d’hier qui m’a sorti  » non mais concrètement, soyons d’accord, l’anglais ça sert à que dalle….donc on va faire ce qui a fonctionné jusque là avec tous les profs depuis le début : je suis présent en cours, je fais rien du tout, et on me fout la paix… »

    Mais bon ça m’aurait coûté mon emploi aussi …

Laisser un commentaire