Ah si tu pouvais fermer ta gueule…

chut

Ah ce doux refrain que chante notre Patrick Sébastien national!!! Combien de fois j’ai eu envie de le chanter moi aussi !!! Le jour par exemple où, alors que j’étais sur le point d’être transférée dans un hôpital de niveau 3 parce que mon bébé voulait sortir à 32 semaines et qu’une infirmière bien intentionnée m’a dit (alors que je ne lui avait rien demandé): « si cette grossesse s’est mal passée, la prochaine ça sera sûrement pareil!! Votre utérus est trop petit. Faut vous faire à l’idée ». Dans ma tête je reprenais en coeur avec Patoche « Ah si tu pouvais fermer ta gueule!!!

Pareil quand, alors que j’étais enceinte de 6 mois et qu’on préparait le repas de noël, un pote, sa main fourrée dans une dinde, m’a fait remarquer que mon bébé serait surement à peine plus lourd que ladite dinde au moment de sa naissance. Pour seule réponse, j’ai serré les cuisses (comme si ça allait changer quelque chose) et entonné toujours dans ma tête « Ah si tu pouvais fermer ta gueule!!! »

Et enfin, le jour où ma pote a trouvé ça parfaitement normal de s’exclamer à travers le rideau de la cabine de chez Etam: « Attends tu déconnes??? Le 90 B te va trop grand!! Tu sais qu’ils font pas les tailles en négatif ». Bon ce jour là, j’avoue, je l’ai pas retenu et je n’ai pas non plus tenu compte des oreilles délicates d’un petit garçon qui accompagnait sa maman pour lui hurler « Aaah si tu pouvais fermer ta gueule!!!! »

Bref, je pense que toi aussi tu as souvent eu envie et même tu as osé le clamer haut et fort au moins une fois dans ta vie!! Mais est-ce que comme moi, la personne à qui tu as le plus envie de le dire c’est toi-même? Non? Ben moi, c’est le cas! Rares sont les semaines où je ne chanterais pas le refrain et même quelques couplets de cette chanson. Et le pire c’est que les situations qui me poussent à m’auto-insulter sont récurrentes. Tu en veux quelques exemples:

1. Quand je croise ma boss et qu’elle ne me demande rien de précis. À la limite, elle me demande juste comment je vais. Et bien moi, je ne peux pas m’empêcher de lui dire: « très bien merci. Je vous rends le dossier 4 d’ici deux semaines. Je suis en train de rédiger la conclusion ». Putain mais pourquoi? Pourquoi je fais ça?? Elle m’a rien demandé. Peut-être même qu’elle avait oublié ce putain de dossier 4!! Et pourquoi je lui précise que j’en suis aux conclusions alors que j’ai même pas fini mes recherches pour commencer la rédaction!! En bref, pourquoi j’ai pas fermé ma gueule.

2. Quand je demande à mon chéri s’il trouve que Scarlet Johansson est jolie? Pourquoi je lui pose cette question!!?? Bien sûr qu’il la trouve « jolie ». Et bien sûr que ça va m’énerver puisque je trouve que c’est une « fausse jolie ». Et bien sûr que s’il répond que non, je ne vais pas le croire et je vais m’énerver parce qu’il n’est pas honnête. Et je vais remettre en doute tout ce qu’il a dit jusqu’à aujourd’hui. Et je vais lui prendre la tête. Pire je vais ME prendre la tête. Alors pourquoi je ferme pas tout simplement ma gueule??

3. Quand une copine enceinte me demande si j’ai eu mal au moment de l’accouchement. Une femme normale mentirait (par femme normale j’entends ma soeur, ma mère, mes tantes, mes cousines et toutes les femmes de mon entourage qui m’ont laissé imaginer que ce jour là serait doux et voluptueux). Le problème c’est que je suis quelqu’un d’honnête et d’un peu trop spontanée… Et c’est pourquoi je me suis entendue lui répondre: « Mal? Non, franchement non… Jusqu’au moment des spatules c’était largement supportable ». Et tu crois que je me serais arrêtée là? Ben non! Quand ladite copine m’a demandé avec un petit hoquet dans la voix « ça fait vraiment mal les spatules? «  Ben, je n’ai pas pu m’empêcher de lui sortir mes cuillères à salade et de lui dire « tu vois ça!? Ben les spatules c’est ça en deux fois plus gros ».  « Ah et tu te doutes que quand un mec arrive avec ÇA pour « t’aider » à sortir ton bébé et bien tu as plusieurs options: 1)Pleurer, 2)Hurler, 3) tenter de fuir, 4)Te dire que c’est con de mourir avant de voir ton bébé! Moi j’ai choisi les 4 options. » Bref, au lieu de fermer ma gueule (comme toute femme normale l’aurait fait), j’ai tout simplement traumatisé ma pote!!

4. Quand ma soeur organise l’anniversaire de son fils avec tous ses copains et que spontanément je lui propose de venir pour l’aider. Pourquoi??? J’aime mon neveu! J’aime les enfants mais j’aime pas quand y en a trop et qu’ils courent partout, et qu’ils crient!! Donc, en quoi je vais bien pouvoir l’aider!!!

5. Quand je sors des phrases telles que « tu sais que ce modèle de camionnette a été utilisé dans au moins 12 cas d’enlèvements d’enfants en France entre 1992 et 1997? La couleur blanche rend la voiture banale et vu que les vitres arrières sont obstruées, c’est le moyen de transport de prédilection des gens mal intentionnés. Tu le savais? » ou « moi si je devais tuer quelqu’un je choisirais l’acide pour faire disparaître le corps mais je l’achèterais en liquide pour pas laisser de traces bancaires bien sûr. Héhé, je suis pas folle!! ». Je sais que je fais flipper les gens avec ce genre de phrases qui sortent au détour d’une conversation normale. Et, sauf les cas où mon interlocuteur est un proche et qu’il sait que j’ai lu pas mal de livres de criminologie et que j’adore Faites entrer l’accusé, je vois dans les yeux des gens une pointe de terreur. Alors pourquoi je ferme pas ma gueule plus souvent sérieux!?!

Et toi, ça t’arrive de t’insulter intérieurement?

Des bisous

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 thoughts on “Ah si tu pouvais fermer ta gueule…

    1. Merci beaucoup Amanda et merci pour ton partage sur facebook!! Et merci pour ton commentaire @Amalia-Okia, je pense que ça doit être commun aux sudistes… Bises

  1. Ton article est trop drôle ! Bien sûr, on se répète tous de la boucler plusieurs fois par jour, c’est même le signe qu’on est normales je pense. Dernièrement pour moi c’était lors d’un dénat houleux sur le féminisme où là, telle une marée noire, je me laisse emporter par mes argument plus marseillais les uns que les autres. Ensuite je chante Patrick Sébastien dans ma tête en boucle…
    Mais sinon, je préfère le petit bonhomme en mousse.
    Bref, des bisous ! 😉

    Amalia_Okia
    http://conseil-dabeille.blogspot.fr/

  2. Mais c’est très bien d’être spontanée et honnête !
    Sérieux, si on traumatisait pas un peu les autres, la vie serait bcp moins fun !
    (Ne me lancez JAMAIS sur le sujet du cancer…)

  3. J’adore. Je suis pareil, par momebt je me mettrais des baffes. Personne ne me demande rien mais je ne peux pas m’empêcher de me justifier et de m’enfoncer par la même occasion…maus je me soigne

  4. Merci pour ce billet qui m’a collé un grand sourire pour toute la journée ! De la spontanéité sans chichi, le vrai reflet de nos vie de tous les jours 🙂

  5. Ca fait du bien de sentir que je ne suis pas seule à m’auto-insulter! Et ça fait surtout du bien de vous avoir fait rire! Vraiment merci pour vos gentils commentaires!!

  6. Énorme cet article, j’ai bien ri, ri, ri 🙂 Ah lala Énorme et rassurant, de savoir qu’on est pas la seule! Ah ah !!!!!! NB: tu as fait une traumatisée de plus pour l’accouchement 😉

Laisser un commentaire