Pourquoi faire un enfant?

Don’t judge me! I’m a mom!!

Je sais ce que tu es en train de te dire juste après avoir lu le titre de cet article…

Tu es en train de penser: « Encore un article de prosélytisme de maman parfaite qui jure par monts et par vaux que la vie de famille c’est merveilleux! » Je t’arrête tout de suite. Déjà, si tu as déjà fait un petit tour sur le blog, tu commences à savoir ce que je pense de la mère parfaite et, surtout, tu sais que question instinct maternel, je suis parfois un peu borderline.

Donc, non, je ne vais pas te parler de l’épanouissement qu’offre l’arrivée d’un enfant dans la vie d’une femme et blablabla…

Non, je vais te parler PRATIQUE!! On parle de l’utilité de faire un enfant ici: U-T-I-L-I-T-É.

Si tu as déjà fait un tour sur ma page Facebook, tu dois peut-être commencer à saisir l’esprit de l’article que tu t’apprêtes à lire. Il y a déjà quelque temps, je te parlais de la méthode imparable pour rendre agréable les appels téléphoniques indésirables qui veulent te vendre n’importe quoi à n’importe quelle heure de la journée en t’expliquant que depuis quelque temps, je laisse ma fille de 3 ans décrocher et venir à bout de la personne au bout du fil en lui racontant sa vie passionnante (à base de description de doudou et autres sujets passionnants).

Devant les réactions qu’a suscité ce post Facebook, je me suis dit que je devais partager mon expérience avec tous les parents du monde entier (oui, j’ai une vision très optimiste de la visibilité de mon blog) en énumérant toutes les raisons qui font que: OUI, c’est bon d’avoir un enfant.

·       L’enfant te sert d’échappatoire

-« Ah mince, ce soir ça tombe mal, la petite me réclame. Elle est inconsolable. Je dois vraiment rester à la maison. Une autre fois peut-être… »

Règle primordiale: ne jamais prétendre que ton enfant est malade parce que là, tu vas trop loin et ,surtout, tu risques de te porter la scoumoune.

-« Oh oui ça me disait bien cette expo, mais ça risque d’être long pour la petite. Tu sais quoi? On te rejoint après, on ira manger un gaufre au nutella ».

-« Félicitations! Magnifique mariage! La cérémonie? C’était très émouvant, mais je t’avoue que j’avais peur que la petite fasse trop de bruit. Du coup, on est sorties pour pas qu’elle gâche tout. Ben oui, ça résonne vachement les églises… »

·       L’enfant a bon dos…

-« Fais pas attention à l’état de la maison. La petite a décidé de faire une cabane dans le salon et de mettre en place une sorte de parcours de motricité jusqu’à la salle de bain. D’où l’aspi au milieu du couloir, le tas de linges sales juste derrière et les plaids par terre. Ah ces enfants… »

-« Où une tache? Mais où? Ah oui! Je l’avais pas vu… Pourtant elle est en plein milieu de mon chemisier…. Ah, mais oui, la puce m’a fait un gros câlin quand je l’ai laissé à l’école ce matin et elle m’a probablement tachée à ce moment-là. Je ne vois pas d’autres explications. Mais non c’est pas des restes de mon dentifrice! Je te dis que c’est la petite! TOUT est de sa faute OK! »

·       L’enfant te fait gagner en maturité

Je te jure qu’en disant que tu as un gamin, tu gagnes au moins 10 points sur l’échelle de la maturité (auprès de personnes qui ne connaissent pas évidemment. Les autres, eux, ne sont pas dupes).

·       L’enfant te permet de mépriser les non-parents avec la phrase ultime (et insupportable): « Tu verras quand tu auras des enfants… » (à prononcer avec un ton condescendant)

Pour avoir beaucoup entendu cette phrase avant de passer du côté obscur de la force, les personnes capables de te dire ce genre de chose peuvent lâcher cette phrase à tout moment, à propos de n’importe quoi et ne s’en lassent pas…

Au passage, si jamais la conasse qui m’a répété cette phrase pendant à peu près 3 ans passe par là: sache que, depuis la naissance de ma fille, je continue à me maquiller et d’une manière générale à prendre soin de moi. Du coup, j’ai compris que ta remarque ne servait qu’à justifier ton propre laissé aller et ton apparence dégueulasse pour lesquels ta fille n’était pour rien… Voilà, voilà…

·       L’enfant te permet d’être plus élégante

Ben oui, c’est plus élégant de dire : « Je reviens, la petite doit encore passer aux toilettes » plutôt que « décidément, je passe ma vie à pisser!! »

·       Surtout, l’enfant te permet de régresser en toute impunité

-Avoue que tu as déjà eu envie de monter dans les structures de jeux de Royal Kids? Ne me mens pas… Je le sais. Tu meurs d’envie de monter au troisième étage, de te laisser tomber dans la toile d’araignée et de descendre le méga toboggan, pas vrai? Je sais que je ne suis pas seule. De toute façon, on est au moins deux: mon homme et moi. Sérieux, quand on amène la petite à Royal Kids, elle a pas fini de s’enlever sa veste qu’on est déjà en chaussettes prêts à monter. Et les fois où les sorties se passent en famille et que la présence des cousins rend notre participation aux jeux totalement injustifiée et inappropriée, eh ben je l’avoue: on se fait chier!!

-L’enfant te permet aussi de regarder des dessins animés sans avoir à te justifier. Alors par contre, il ne faut dépasser les bornes en imposant tes choix à ton enfant. Je crois que ça a été mon cas le jour où je me suis entendue dire: « allez, pas Peppa Pig… C’est nul Peppa Pig! Mets Mascha et Michka stp! »

-Un enfant légitime aussi ce que tu peux considérer comme ta « playlist de la honte ». Ainsi, quand une amie entre dans ta voiture et que (sans le vouloir ni même le contrôler) tu te mets à chanter le dernier KeenV ou Maitre Gims, que tu sens son regard et ta gêne augmenter au fur à mesure que tu commences à lire de la pitié dans ce regard… Il te reste toujours la carte enfant à jouer. Ex: « c’est la chanson préférée de la petite. Elle l’écoute en boucle! Ah c’est sûr que ça me change des Dropkick Murphys »

-Grâce à ton enfant, tu peux totalement justifier l’achat de cette bouée de 2 mètres de large en forme de licorne. Bon, par contre, je suis désolé de te l’apprendre, mais, à un moment donné, il faudra bien que tu lâches le cou de la pauvre bête pour laisser ton enfant y monter aussi. Chacun son tour..

-Si tu as envie de bâtir un véritable Winterfell des plages, tu peux le faire. Personne ne te jugera… sauf si tu insultes ton enfant s’il vient à faire écrouler le donjon de ton sublime château…

-Enfin, un enfant te permet de survivre à certains repas de famille parce que, avouons-le, c’est quand même plus sympa de construire un bateau de princesse pirate en kapla que de parler géopolitique. Non?

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 thoughts on “Pourquoi faire un enfant?

    1. Merci Pauline! Et, alors… Je t’ai convaincu d’en faire un? Avoue que l’argument de la bouée licorne c’est convaincant, non? En tout cas, merci beaucoup beaucoup pour ton com. C’est génial d’avoir vos retours après publications. Bises. Anaïs

  1. « sache que, depuis la naissance de ma fille, je continue à me maquiller et d’une manière générale à prendre soin de moi. Du coup, j’ai compris que ta remarque ne servait qu’à justifier ton propre laissé aller »
    Merci !!! J’ai eu envie de sortir cette phrase TELLEMENT de fois ! Je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai entendu des trucs du genre « ah sympa ta nouvelle coupe ! T’as de la chance d’avoir encore le temps d’aller chez le coiffeur, moi depuis le petit j’ai plus le temps, enfin, tu verras quand tu auras des enfants… » C’est si insupportable ! Bon sauf que moi, j’en ai pas encore, alors je peux rien dire parce que « je peux pas comprendre ».. 😉 Bah oui… évidemment…
    Sinon ton article m’a bien fait rire, et m’a fait découvrir l’univers de ton blod que je trouve très sympa 🙂
    Bonne continuation !

    1. Ah, on est d’accord que c’est insupportable… J’avais envie de répondre un truc du style « non, mais je t’assures, la maternité n’y est pour rien! T’étais dégueulasse avant en fait!! » Ce genre de remarques m’énervait tellement avant d’avoir un enfant que je me suis jurée de ne jamais devenir ce style de maman! En tout cas, je suis ravie que le blog te plaise! A bientôt j’espère. Anaïs

  2. Sans oublier que dressé habilement, un enfant peut etre transformé en dobby ( vider le lave vaisselle etc).
    Je le dis souvent: nous n avions pas les moyens d’avoir du personnel de maison alors nous avons eu des enfants.
    ( parfait pour écourter le mais pourquoi vous en avez eu 3 ??)

  3. Coucou. Tu m’as bien fait rire comme d’habitude. Et tu m’as ouvert les yeux sur quelque chose : je n’avais pas réalisé que ce n’était pas bien d’imposer le choix des dessins animés à son enfant Mais quand tu as vu 20 fois le même dessin animé, ça devient difficile. Bisous

Laisser un commentaire