Et toi, tu es quel type de joueur de tarot?

Qui dit vacances de Noël, dit moments en famille, entre amis. Retrouvailles. Grandes bouffes. Cadeaux…

Pour moi, vacances de Noël riment aussi avec jeux en famille ou entre amis et plus particulièrement tarot!! Avant de me mettre en couple avec mon homme, j’avais une vision assez réduite du tarot. Le tarot c’était pour lire l’avenir et c’est tout. Je comprenais rien à leurs délires de « garde contre », « grand chelem », « petit au bout », etc. Et puis, j’ai commencé à jouer. Ou plutôt, j’ai commencé à ESSAYER de jouer et, au début j’ai surtout galéré et je me suis surtout pris la tête avec ceux qui me lançaient sur un ton condescendant: « tu pouvais le passer le petit… »

Aujourd’hui, j’ai 12 ans de tarot à mon compteur. Je suis loin d’être une pro. J’ai toujours une montée de stress quand je prends et j’ai l’impression de jouer ma vie si j’ose une « garde contre ». Je suis toujours pas une joueuse de compét. Non, je suis plutôt une joueuse stressée et parfois tête en l’air. Si je n’ai pas progressé autant que je le voudrais, c’est peut-être parce que je passe plus de temps à observer les joueurs qui m’entourent qu’à compter les atouts. Et du coup, je me suis rendu compte d’un truc, tu peux être avec n’importe quel cercle de joueurs: amis, collègues de boulot, famille, etc., tu retrouveras plus ou moins les mêmes profils de joueurs.

Tu as toujours:

Le « joueur pro » dit aussi « celui qui n’est pas là pour rigoler »

Lui, il connaît les règles OFFICIELLES du tarot. Il est capable de te dire au 6e pli qui coupe à quoi, combien d’atouts sont passés, il a même compté les points de son propre paquet! Le mec (ou la fille) est capable de faire tout ça en te racontant ses dernières vacances à Londres, pendant que toi, tu transpires tellement t’es concentrée et tu as un gros doute sur le fait de savoir si ton voisin de droite à couper ou non à pique…

A l’opposé, tu as le joueur qui a 20 ans de tarot à son compteur, mais qui est capable de te faire les plus grosses conneries de la terre et te sortir des trucs que même un enfant de 8 ans ne dirait jamais.

Le « joueur lunaire »

Lui, il joue de façon régulière depuis des années, mais tu l’as déjà entendu demander combien il y avait d’atouts dans le jeu. Il a toujours pas compris que l’excuse était imprenable. C’est ce même joueur qui arrive à te foutre en l’air une partie « garde sans » parce qu’il lâche une carte à pique après avoir coupé 4 fois à cette couleur avant! Tu es partagée entre rire ou pleurer selon ta place au classement.

Le « joueur qui fait péter un plomb à tout le monde »

Ce joueur n’a qu’un but: emmerder le monde! Il est pas là pour jouer et encore moins pour gagner. D’ailleurs, il part jamais… Il se laisse porter et sa finalité et de faire craquer les autres joueurs. Tu sais, c’est celui qui peut pas s’empêcher de pouffer comme un con quand tu te fais prendre le petit. Le même qui répète: « tu la feras pas! » alors qu’on a fait que deux tours.

« Le kamikaze »

Ce joueur se révèle en fin de partie (et son craquage est souvent lié au travail psychologique du joueur précédent qui aura bien pris soin de lui rappeler régulièrement sa place dans le classement durant toute la partie). Il est au fond du gouffre. Son score est en négatif depuis le début de la partie, il est à 500 points des autres joueurs. Il sait qu’il est perdu, mais il plongera pas tout seul!! Du coup, il décide de partir en « garde contre » sans bout à la toute dernière partie et de faire plonger celui qui va appeler… C’est pas sport, mais ça le détend un peu.

« Le geek »

Lui, il est trop fier de son application tarot. Il passe autant de temps à jouer qu’à donner le classement en te mettant les graphiques sous les yeux entre chaque partie. C’est le joueur qui t’explique l’air de rien qu’il te comptera pas ta « misère de figure » parce que l’appli ne la compte pas (WHAAATTT?). Le même qui insistera bien en te disant: « toi t’es la courbe verte! Tu vois, celle qui descend, qui descend, qui descend, qui descend ». « Oui, oh ça va on a compris!!! »

« Le tricheur »

Tu le sais. Tout le monde le sait. Le mec est un tricheur. Il ne peut pas s’en empêcher… C’est le même qui est capable de tricher quand il joue au memory avec sa fille de trois ans (toute ressemblance avec une personne partageant ma vie est totalement fortuite). Le mec, il louche tellement sur les jeux de ses voisins, qu’il en arrive à confondre son jeu et le leur…

« Le bavard »

Il est insupportable. Ça fait 15 fois que tu lui répètes qu’on joue pas à la parlante BORDEL! Il peut pas s’en empêcher! Il commente tout. Mais vraiment tout. Quand il est là, ça donne à peu près ça: « Ah, Anaïs, t’es pauvre en coeur… Ou, je sens que ça va couper! Ah, un cavalier… Mmhhh, c’est bizarre, un cavalier sec???? »

« L’élu »

C’est le joueur qui est dans son jour de grâce. Il t’énerve putain!! Qu’est-ce qu’il t’énerve!! C’est sa soirée!! Il peut tout faire! Il prend la moitié du temps, l’autre moitié, il est appelé! Et vas-y qu’il tombe toujours sur des chiens de fou, et vas-y qu’il te montre nonchalamment sa double poignet… Il te fait une démonstration de tarot! Il est à 1200 alors que toi tu es à -600. Tu veux le frapper…Mais c’est pas tellement l’esprit de Noël…

« Le fantôme »

A l’opposé, tu as le joueur qui est dans une mauvaise passe… Lui, c’est pas soirée… Il a jeu de merde sur jeu de merde! Le pire du pire c’est qu’il est toujours à 1 carte de la misère d’atout ou de la misère de figure. S’il était pas là ce serait pareil… Il râle même pas, il est éteint et subi la partie…

« Le joueur de belote »

C’est le joueur qui répète la même phrase toute la partie: « c’est quand même mieux la belote » (avec un variante possible: « sinon, ça vous dit pas une coinche? »).

« Le stressé »

Tu auras compris que je fais partie de cette catégorie. Ce joueur, il aime le tarot, mais il est en panique non stop. Quand il prend, quand il est appelé, quand il a le petit, quand il a une tête sèche! En fait, le tarot, ça le détend pas du tout, mais il s’en rend pas compte!

Et toi, tu es quel joueur?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire