J’ai 10 ans… dans ma tête

J'ai 10 ans-La parenthèse d'Anaïs

Sans déconner, c’est pas un concept de merde cette histoire d’âge sérieux?? On est obligé de vieillir?

C’est vrai quoi, on vit sa vie tranquille. Au collège, on languit d’être au lycée. Au lycée, on languit d’être à la fac. À la fac, on languit d’entrer dans la vie active et une fois qu’on y est on se rend compte qu’on languit pas du tout d’arriver à la trentaine!! Pourtant, on est tout proche! On se raccroche à nos 20 ans en se disant que 28 ans ça reste dans la vingtaine mais faut pas se leurrer… On va passer de l’autre côté dans pas longtemps.

D’ailleurs, on a déjà un pied de l’autre côté. Tu t’en rends compte quand tu croises une pote du lycée et que vous calculez que votre dernière rencontre remonte à 10 ans!! Tu prends aussi conscience du temps qui passe grâce aux profils facebook de tes potes. Ben ouais, les photos de filles en tenue de soirée, verre de mojito à la main ont été remplacées par celles de mamans fières de leur bébé et celles de mecs bourrés par des photos de jeunes mariés propres sur eux. Bref, on vieillit… Mais, je refuse!! L’âge c’est qu’un concept et c’est pas parce qu’on a 30 ans qu’on est pas restée une enfant pour autant.

Je te prends un exemple: moi (c’est le sujet que je maîtrise le mieux)! Et bien moi, j’ai 28 ans mais j’en ai 10 dans ma tête. Et je suis sûre que toi aussi! Pour le savoir c’est facile, est-ce que comme moi:

1. Tu continues à répondre « dans ton cul » à n’importe quelle question qui commence par « où »?

Ex: « chérie, tu sais pas où sont mes clés? Réponse, dans ton cul! »

Variante GPS: « Où est-ce que t’as encore mis la télécommande? Réponse: « dans ton cul au fond à droite »

2. Quand tu arrives sur le palier de ta voisine psychopathe, folle à lier, complètement tarée (rayes la mention inutile) et que tu comprends qu’elle va sortir de chez elle, tu tapes un sprint comme une grosse gamine sur les deux étages qui te restent pour pas qu’elle te voit.

3. Tu te fais encore gronder par tes parents quand tu as attrapé froid en mode « aussi t’as toujours le bas du dos nu donc faut pas t’étonner si tu attrapes froid!! ».

4. Aux réunions de famille pleines d’enfants, c’est toi qui est hyper concentrée pour construire un château en lego et si par malheur ta fille ou un de tes neveux le casse tu passes en mode hystérique du genre:

« Mais putain, t’as pas vu qu’il me restait une brique et que j’avais fini la tour de la princesse BORDEL!?! Tu peux pas toucher ton cul sérieux!! Dégage! J’ai dit dégage!!!!!! Et t’approche plus de mes jouets. »

Et si quelqu’un ose souligner que le gamin à 15 mois et qu’il n’a pas fait exprès, tu vois vraiment pas où est le problème et tu pars hyper digne la tête haute surmontée du diadème de princesse que tu auras piqué à ta nièce.

5. Tu ne peux pas t’empêcher de faire des bulles avec ton chewing gum sauf que tu n’as jamais réussi à faire des bulles (même quand tu avais vraiment 10 ans). Du coup, une fois sur deux tu te retrouves soit à cracher involontairement ton chewing gum (sur quelqu’un) soit à l’avaler.

6. Quand tu vas à la piscine, tu peux pas sortir de l’eau sans avoir tenté l’homme droit au moins une fois!

7. Tu ne peux pas t’empêcher de jouer à « Qui? Mon cul ».

Ex: à ton homme qui rentre du boulot (et qui a autre chose à faire qu’à jouer à tes jeux débiles) « t’as pensé à le rappeler? » Lui: « qui? » Toi: »Mon cul »

8. Tu ne peux pas non plus t’empêcher d’avoir le dernier mot. Si ton mec te dit « NON », tu vas lui répondre « SI ». Et s’il a l’audace de répondre à nouveau « noooon ». Tu lui répondras de nouveau « siiiii » et ainsi de suite jusqu’à ce que tu ais le dernier mot.

Astuce personnelle: le laisser croire qu’il a gagné et au moment où il s’endort le soir, lui lâcher un petit « si ». Il se rappellera sûrement pas du délire mais toi, tu sauras que t’as gagné! Mouhhaha (rire démoniaque).

9. Quand tu traverses le passage piéton, tu essais toujours de ne marcher que sur les lignes blanches (parce qu’au milieu c’est de la lave brulante…).

10. Quand tu manges des M&Ms, tu les tries toujours par couleur. D’abord tu manges les jaunes, et puis les bleus…

11. Tu envisages la pause café au taf comme la récré quand tu étais en primaire. Tu passes la première partie de la matinée à la languir. Tu te défoules pendant (bon, bien sûr t’as remplacé la corde à sauter par les commérages mais ça a le même effet de défouloir). Et après tu te remets à bosser en pensant à la prochaine pause.

12. Tu es incapable de manger un Petit Beurre comme une adulte. Non, toi tu croques d’abord les quatre côtés et ensuite tu peux le manger normalement. Pareil pour les Bichoco, t’essaieras toujours de décoller les deux biscuits pour lécher le chocolat du milieu. Et si tu manges un kinder surprise, tu t’appliques à décoller les deux faces de l’oeuf sans les casser, tu les mets de côté et tu te concentres d’abord sur le jeu avant de manger le chocolat.

13. Rien ne te rend plus heureuse que de tremper une mouillette dans un oeuf à la coque (alors, étant donné que ma mère est spécialiste des expressions à la con qui n’existent que dans sa langue à elle je ne suis pas sûre à 100% de la notoriété du mot « mouillette » donc pour préciser c’est le morceau de pain que tu trempes dans l’oeuf).

14. Tu continues à te faire prendre en flag la main dans la bonbonnière quand tu retournes chez tes parents. Et tu continues d’accuser ton frère (oui, même s’il habite à 200 km… On sait jamais…ça peut passer).

15. Quand tu avais 10 ans tu rêvais d’avoir de la poitrine… C’est toujours le cas aujourd’hui…

16. Quant tu fais une grosse connerie tu tentes toujours le « si je ne le regarde pas, il ne me voit pas! »

17. Dans le bus, s’il y a de la buée sur les vitres, tu ne peux pas t’empêcher de dessiner un petit smiley (ou autre chose…).

18. T’as forcément le sourire qui te monte aux lèvres quand tu entends certains mots comme « coucougnette », « saperlipopette » (beaucoup de mot en « ette »), « rhododendron » (oui bon ça je pense que ça marche que pour moi mais ça me fait rire, ça me fait rire, qu’est ce que tu veux que je te dise?).

19. T’es dégoutée si t’as pas la fève à la galette des rois et tu cries au scandale parce que franchement, depuis que c’est plus toi qui donne le nom des gens sous la table pour la distribution des parts c’est vraiment plus pareil.

20. Tu prends des bains d’adulte avec des huiles essentielles, des bougies à 15 € l’unité et une lumière tamisée mais tu peux pas t’empêcher de te faire la barbe du père noël et la banane d’Elvis avec la mousse…

Si tu as coché au moins 5 exemples de cette liste, tu peux être sûre que tu es restée jeune dans ta tête!! « T’as 10 ans! Tu sais que c’est pas vrai mais t’as 10 ans!! »

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “J’ai 10 ans… dans ma tête

  1. plus de 5 pour moi aussi… bon en même temps, moi, tous les jours, je vais à l’école maternelle, du coup, moi j’ai 3 ans dans ma tête!!! dans mon corps, 75!!! Encore merci pour cet article qui m’a fait du bien au moral…

  2. Je connais le mot « mouilette »…en même temps je connais un peu ta mère aussi…Et du coup je flippe vraiment d’être atteinte par exemple du syndrôme « je-raconte-une-histoire-dans-le-désordre-démerdez-vous-pour-en-faire-la-synthèse »

    1. Hihi!! C’est vrai que ça fait flipper. Mais c’est surtout flippant pour les autres… ceux qui s’accrochent pour comprendre l’histoire et qui pensent jusqu’au bout que tout ce que tu dis a un sens!!

Laisser un commentaire